Vous êtes ici

GEI - Rappel de la conférence annuelle, avec Lynne Jacobs

GROUPE D'ÉTUDE SUR L'INTERSUBJECTIVITÉ (GEI)
832, avenue Bloomfield, Montréal (Québec) H2V 3S6

Plus que trois semaines pour vous inscrire au tarif préférentiel à la ...

16e Conférence annuelle du GEI,
avec Lynne Jacobs

Espoir et appréhension,
honte et dignité dans la relation thérapeutique

Le samedi 28 septembre 2019, de 9h à 16h30
Au Nouvel Hôtel, salle Maisonneuve-Dorchester, 1740, boul. René-Lévesque Ouest, Montréal

Le tarif d'inscription préférentiel est en vigueur jusqu'au samedi 14 septembre. Après cette date les inscriptions se poursuivront au tarif régulier.

Il n’est pas rare que nos patients entrent dans nos cabinets chargés d’une honte consciemment ou inconsciemment ressentie. De l’embarras à l’humiliation ou à la mortification, la honte sous toutes ses formes peut être considérée comme l’émotion par excellence du sentiment d’indignité. L’expérience globale de toutes nos interactions ressemble souvent à celle de naviguer entre les eaux de la dignité et de l’indignité. Cet enjeu émotionnel majeur, façonnant plusieurs des thèmes émotionnels de nos patients (souvent aussi les nôtres), les dispose à contraindre ou à restreindre certaines expériences émotionnelles, dans le but d’éviter ces sentiments. Les capacités de résilience s’en trouvent alors limitées. Comment approcher cette honte sans humilier davantage? Qu’est-ce qui peut induire ou restaurer un sentiment de dignité chez nos patients? Comment les aider à assouplir leurs thèmes relationnels et stimuler leur résilience émotionnelle?

Puisant à même les avancées contemporaines de la psychanalyse relationnelle et de la Gestalt, Dre Lynne Jacobs élabore un modèle thérapeutique qui joint l’implication affective immédiate de l’approche humaniste à une attention soutenue à la dynamique des « thèmes relationnels persistants », une notion centrale en psychanalyse intersubjective contemporaine. Dans cette optique, le transfert n’est perçu ni comme une distorsion ni comme un inconvénient, mais plutôt comme un moyen d’avoir accès à ce que les intersubjectivistes (Atwood et Stolorow, 1984/2014) appellent les principes organisateurs de l’expérience personnelle.

En phase avec la tradition gestaltiste, Dre Jacobs prône le contact immédiat, de personne à personne, instant après instant, pour travailler ces thèmes relationnels persistants, décelables dans les émergences émotionnelles du parcours thérapeutique. En outre, tout en se préoccupant de l’incidence du sentiment de honte ou de dignité sur le comportement dialogique au sein de la relation thérapeutique, elle s’attache à explorer l’enchevêtrement de l’espoir et de l’appréhension chez les deux participants.

Vous avez reçu le dépliant annonçant cette conférence dans l’envoi de juin du Psychologie Québec de l’OPQ. Parlez-en à vos collègues qui pourraient être intéressés. Pour plus d’informations et pour vous inscrire, visitez la page de cette 16e Conférence annuelle du GEI.

Cette 16e Conférence annuelle est reconnue par l’Ordre des psychologues du Québec pour 6 heures de formation continue en psychothérapie. No OPQ : RA02903-19.

Atelier clinique, avec Lynne Jacobs

Le dimanche 29 septembre 2018, de 10h30 à 13h
À l’Institut Québécois de Gestalt Thérapie (IQGT), 1801 boul. Saint-Joseph Est, Montréal

L'activité est complète! Il est toutefois possible de s'inscrire à la liste d’attente en cas de désistement en écrivant au responsable des inscriptions.

Comme d’habitude, nous profitons du passage de notre conférencière invitée pour tenir un atelier clinique avec un groupe restreint de participants. Une participante présentera son travail avec un(e) client(e) et, après un échange entre elle et notre invitée, la discussion sera ouverte à tout le groupe.

Activités internationales

42e Conférence annuelle de
l’International Association for Psychoanalytic Self Psychology (IAPSP)

Engaging Difference and Sameness:
Pathways to Empathic Dialogue

Du jeudi 17 au dimanche 20 octobre 2019
À Vancouver, BC

Cette conférence, sous la présidence de Maxwell Sucharov de Vancouver et d’Annette Richard de Montréal, sera à la recherche de réponses significatives et pertinentes à un monde de plus en plus troublé, traumatisé et traumatisant dans notre pratique de la psychothérapie. Par de nombreuses communications et échanges en plénière et en petits groupes, les participants exploreront notre contextualité multidimensionnelle constitutive, incluant les contextes politique, culturel, historique, de race, de genre, de classe sociale, et d’orientation sexuelle.

En portant attention aux multiples dimensions des différences et ressemblances telles qu’elles émergent dans le processus thérapeutique, nous espérons ouvrir davantage le dialogue empathique et contribuer ainsi à la transformation, non seulement de la dyade thérapeutique, mais aussi potentiellement à celle du milieu socio-culturel environnant.

Vous êtes cordialement invités à y participer, et à télécharger le programme de la Conférence qui contient les informations pour s’y inscrire. Un petit groupe de membres du GEI compte déjà y être présent.

Cette conférence est reconnue pour 26 heures de formation continue en psychothréapie et est admissible à votre dossier de formation continue à l'OPQ.

Nouvelles des membres du GEI

Félicitations à Gabrielle Bélanger-Dumontier!

Une des membres du GEI, Gabrielle Bélanger-Dumontier, a récemment gagné le IAPSP Early Career Professional Scholarship, une bourse destinée aux étudiants en formation à la psychothérapie ou aux professionnels nouvellement diplômés et en début de carrière.

Cette bourse lui permettra d’assister au Congrès annuel de l’IAPSP à Vancouver en octobre prochain, et de bénéficier de l’aide ponctuelle d’un ou d’une mentor de l'IAPSP tout au long de l’année suivante. Félicitations Gabrielle!

À venir

Nous vous reviendrons sous peu pour vous annoncer les activités du GEI pour l'année 2019-2020!

Pour éviter que les envois du GEI ne se retrouvent avec votre courrier indésirable (SPAM), il est possible d'ajouter jfbernard@aei.ca à votre carnet d'adresses ou à la liste des expéditeurs approuvés. Si cet envoi vous a été transféré par un collègue et que vous souhaitez plutôt vous abonner, veuillez nous écrire à envois@intersubjectivite.com en inscrivant « Abonnement » à la ligne « Objet » du message et en indiquant votre nom dans le corps du message. Si vous préférez ne plus recevoir les envois du GEI, veuillez répondre à cet envoi en inscrivant « Désabonnement » à la ligne « Objet » du message. Pour nous faire part d'un changement d'adresse courriel, veuillez répondre à cet envoi à partir de votre nouvelle adresse (ou nous l'indiquer dans le corps du message) et inscrire « Changement » à la ligne « Objet » du message. Par souci de protection des renseignements personnels nous ne transmettons à quiconque les noms ou adresses courriel de notre liste d'envoi, et celle-ci n'est utilisée par le GEI qu'aux fins des objectifs définis par sa charte.