Vous êtes ici

GEI - Conférence de l'IAPSP, AGA du GEI, et 1er VI Steven Stern

GROUPE D'ÉTUDE SUR L'INTERSUBJECTIVITÉ (GEI)
C.P. 31, succ. Ahuntsic, Montréal (Québec) H3L 3N5

Le GEI vous invite cordialement à ...

Une présentation de l'IAPSP
en webdiffusion directe
avec interprétation simultanée en français

International Conference Series
Première partie : Conférence des Amériques

Une démarche psychothérapeutique difficile en des temps difficiles :
apport spécifique de la Psychologie du soi relationnelle

Présentation de cas
par Joye Weisel-Barth (conférencière du GEI en 2016)

Commentée par Cynthia Chalker, Amy Eldridge, Daniel Shaw et Gerard Webster,
et animée par Steven Stern (conférencier du GEI en 2021)

Le samedi 24 octobre 2020, de 12 h à 17 h

Si vous avez apprécié la dernière Conférence annuelle du GEI qui s'est tenue en ligne le 26 septembre dernier, vous ne voudrez pas manquer cette prochaine occasion! L’International Association for Psychoanalytic Self Psychology (IAPSP) a, elle aussi, annulé sa conférence internationale prévu en octobre 2020 et offre plutôt une série de trois conférences en ligne dont la première aura lieu le samedi 24 octobre prochain. Le GEI étant un membre institutionnel de l’IAPSP, celle-ci nous offre l’interprétation simultanée en français, disponible en temps réel sans frais supplémentaires.

Pour plus d’informations et pour vous inscrire, rendez-vous sur cette page du site web de l'IAPSP. Sur le site, dans la bande noire en haut de l'écran, à droite, vous pouvez sélectionner la langue de votre choix. Si vous rencontrez des difficultés, nous vous invitons à communiquer avec nous à inscriptions@intersubjectivite.com.

Cette conférence est accréditée par l’American Psychological Association (APA) pour 5 heures de formation continue en fonction de la présence confirmée. Les formulaires d’évaluation seront envoyés à tous les participants après la conférence, après quoi le certificat de formation continue leur sera envoyé. Ces crédits sont reconnus par l’OPQ pour des activités de formation hors-Québec.

En webdiffusion directe

16e Assemblée générale annuelle des membres du GEI

Le samedi 14 novembre 2020, de 10h30 à 12h30

Cette activité annuelle obligatoire pour notre groupe se tiendra également en ligne sur Zoom et nous espérons que vous y assisterez nombreux puisqu’elle ne vous obligera pas à vous déplacer. Nous y discuterons, entre autres, de l’avenir du GEI étant donné les circonstances qui nous affectent tous. Trois des membres du CA atteignent la fin de leur mandat de deux ans : Jean-François Bernard, Monique Dubé et moi-même, et nous devrons voir à combler ces postes. Nous tirerons au sort notre prix de participation : deux séries des quatre numéros du périodique Psychoanalysis, Self and Context de l’année.

En webdiffusion directe

1er Vendredi intersubjectif (VI)
Steven Stern

Pensée holistique et action thérapeutique

Le vendredi 4 décembre 2020, de 19h à 21h (notez le nouveau format de 2h)
En webdiffusion directe sur la plateforme Zoom

L’année 2020-2021 sera donc l’année « Steven Stern » au GEI et nos séminaires seront des webinars sur Zoom!

Cette année, le thème général des VI est le suivant : Les formes de relation « nécessaire » et l’action thérapeutique. La plupart d’entre nous, thérapeutes d’approche relationnelle, reconnaîtrons que le but pragmatique de notre travail consiste à donner à chacun de nos patients, l’aide spécifique qui les amène au plus près de leurs objectifs thérapeutiques et développementaux, explicites et implicites. De plus, aucune relation thérapeutique n’est semblable. Un corollaire de cette prémisse veut que tout principe général d’action thérapeutique ne peut être considéré comme étant applicable dans la majorité des cas de la même manière que dans les contextes relationnels où le théoricien l’a énoncé originellement. Dans la mesure où cela est vrai, comment devons-nous porter nos diverses théories d’action thérapeutique et les appliquer en tant que clinicien? Si nous croyons que c’est la relation dans sa totalité qui est curative, comment la mettre en oeuvre et en rendre compte sans réduire sa complexité?

Dans cette perspective, et en s’inspirant des travaux de Louis Sander (1998, 2006), Steven Stern (2017a) propose un concept d’action thérapeutique plus holistique, « la relation nécessaire » (needed relationship) qu’il définit comme suit : « les compréhensions et les formes d’implications relationnelles uniques et changeantes que nous co-créons avec nos patients, à la fois dans le moment présent thérapeutique et cumulativement à travers le temps » (p. 91). Les principes de spécificité de reconnaissance et de connexion, d’ajustement relationnel progressif, de moments de rencontre, et autres que Stern (2017a, 2017b) propose, met de la chair sur les principes abstraits de la théorie des systèmes dynamiques non-linéaires en les traduisant en termes phénoménologiques du thérapeute au travail et en les illustrant par de nombreux récits cliniques. L’œuvre de Steven Stern peut inspirer les thérapeutes une plus grande liberté disciplinée dans leurs tentatives de rencontrer chacun de leurs patients où ils se situent en puisant dans les nombreuses et diverses théories disponibles sans être contraints par les prescriptions de chacune.

Vous pouvez vous inscrire et télécharger le texte à l’étude dans sa version originale et dans sa traduction en français (merci à Jean McComber et Annette Richard!) très bientôt sur la page à venir de ce 1er VI Steven Stern.

Ce Vendredi intersubjectif est reconnu par l’Ordre des psychologues du Québec pour 2 heures de formation continue en psychothérapie (6 heures pour l'ensemble des trois VI). No OPQ : RA03473-20.

Pour éviter que les envois du GEI ne se retrouvent avec votre courrier indésirable (SPAM), il est possible d'ajouter jean-francois.bernard@intersubjectivite.com à votre carnet d'adresses ou à la liste des expéditeurs approuvés. Si cet envoi vous a été transféré par un collègue et que vous souhaitez plutôt vous abonner, veuillez nous écrire à envois@intersubjectivite.com en inscrivant « Abonnement » à la ligne « Objet » du message et en indiquant votre nom dans le corps du message. Si vous préférez ne plus recevoir les envois du GEI, veuillez répondre à cet envoi en inscrivant « Désabonnement » à la ligne « Objet » du message. Pour nous faire part d'un changement d'adresse courriel, veuillez répondre à cet envoi à partir de votre nouvelle adresse (ou nous l'indiquer dans le corps du message) et inscrire « Changement » à la ligne « Objet » du message. Par souci de protection des renseignements personnels nous ne transmettons à quiconque les noms ou adresses courriel de notre liste d'envoi, et celle-ci n'est utilisée par le GEI qu'aux fins des objectifs définis par sa charte.