Vous êtes ici

GEI - Lettre de la présidente

GROUPE D'ÉTUDE SUR L'INTERSUBJECTIVITÉ (GEI)
832, avenue Bloomfield, Montréal (Québec), H2V 3S6

Le 3 septembre 2019

Cher(ère)s collègues,

Notre 16e année s'achève avec la conférence de notre invitée, Dr Lynne Jacobs, samedi le 28 septembre prochain. Nous vous invitons cordialement à vous joindre à nous pour cette conférence, ainsi que pour les activités de l'année 2019-2020 qui débuteront en novembre prochain. Inscrivez dès maintenant les dates de ces activités à votre agenda!

Nous vous rappelons tout d'abord ci-dessous la conférence de Lynne Jacobs qui terminera l'année d'activités 2018-2019.

Dernières activités de l'année Lynne Jacobs

16e Conférence annuelle du GEI
avec Lynne Jacobs

Espoir et appréhension,
honte et dignité dans la relation thérapeutique

Le samedi 28 septembre 2019, de 9h à 16h30
Au Nouvel Hôtel, salle Maisonneuve-Dorchester, 1740, boul. René-Lévesque Ouest, Montréal

Nous concluons l’année d’activités par la 16e Conférence annuelle du GEI, avec Dr Lynne Jacobs, psychanalyste et thérapeute gestaltiste.

Si ce n'est pas encore fait, inscrivez-vous d'ici au samedi 14 septembre afin de bénéficier du tarif préférentiel. Après cette date les inscriptions se poursuivront au tarif régulier, mais seules les inscriptions complétées au plus tard le mardi 24 septembre permettront la réservation de votre couvert du dîner.

La conférence aura lieu en anglais et sera traduite simultanément en français. Parlez-en à vos collègues qui pourraient être intéressés! Pour plus d’informations et pour vous inscrire, visitez la page de cette 16e Conférence annuelle du GEI.

Cette 16e Conférence annuelle est reconnue par l’Ordre des psychologues du Québec pour 6 heures de formation continue en psychothérapie. No OPQ : RA02903-19.

Atelier clinique
avec Lynne Jacobs - Complet!

Le dimanche 29 septembre 2019, de 10h30 à 13h
À l’Institut Québécois de Gestalt Thérapie (IQGT), 1801 boul. Saint-Joseph Est, Montréal

Comme d’habitude, nous profitons du passage de notre conférencière invitée pour tenir un atelier clinique avec un groupe restreint de participants. Le nombre maximum de participants ayant été atteint, les inscriptions à cette activité sont maintenant closes.

Les activités du GEI pour l'année 2019-2020

  • Cette année, notre conférencière invitée (le 26 septembre 2020) sera Madame Elizabeth Corpt, une clinicienne et auteure d’approche intersubjective qui pratique à Boston, MA. Comme par les années passées, nous aurons trois rencontres (VI) d’étude et d’échanges autour de ses publications.
  • Au cours de l’année qui vient, nous continuerons d’offrir deux Séminaires PSI (psychologie du soi intersubjective) en guise d’introduction aux concepts de base. Cette année, nos séminaires seront basés sur le nouveau livre d’introduction à la psychologie du soi intersubjective qui vient d’être publié et édité par Hagman, Paul et Zimmermann: Intersubjective Self Psychology: A Primer. Voyez la description de toutes les activités dans la liste qui suit et n’oubliez pas réserver les dates dans votre agenda.

Comme à l'habitude, toutes les activités du vendredi soir débutent à 19h et se terminent à 21h30.

Le processus d’accréditation de ces deux séries d’activités auprès de l'OPQ est actuellement en cours.

1er Vendredi intersubjectif (VI)
Elizabeth Corpt

L’éthique de l’écoute dans les conversations psychanalytiques

Le vendredi 8 novembre 2019, de 19h à 21h30
Au Centre St-Pierre, 1212 rue Panet, local 100

Les Vendredis intersubjectifs (VI) sont des séminaires où nous étudions et discutons autour des textes de notre invité de l’année. L’année 2019-2020 sera donc l’année « Elizabeth Corpt » au GEI.

Cette année, le thème général des VI est le suivant : Exploration des complexités du tournant éthique en intersubjectivité : l’éthique de l’écoute et du soin. Le tournant éthique en psychanalyse, initié par le même tournant éthique en philosophie, pose le problème de l’altérité inaltérable du patient et du thérapeute et des complexités qui en découlent dans l’écoute, dans la compréhension du patient et dans le soin à lui apporter dans le contexte thérapeutique. Par exemple, jusqu’à quel point notre écoute et notre compréhension qui se veut empathique ne fait pas violence à la subjectivité de l’Autre difficile à comprendre? Que signifie « être infiniment responsable » (Levinas, 1969) au patient, dont le soi très jeune sur le plan développemental, désire être complètement soigné comme il ne l’a jamais été comme enfant? Comment le thérapeute peut-il porter l’espace d’indécision, de doute, d’incertitude qui résulte de la reconnaissance de cette inaltérable altérité du patient? Et ce, dans un contexte où les pressions économiques et cliniques encouragent la certitude, l’esprit de décision et les pratiques probantes.

Les défis et les complexités que comportent ce tournant éthique doivent être bien réfléchis dans leur application clinique et les attitudes du thérapeute qui s’inscrit dans ce mouvement doivent être développées et soutenues par cette réflexion. De par sa vaste connaissance de la littérature philosophique et analytique, et de par sa fine analyse phénoménologique des situations cliniques, Elizabeth Corpt, dans ses publications, offre ce soutien. Elle offre des exemples poignants d’interactions avec ses patients où l’on peut voir à l’œuvre une attitude éthique de respect profond de l’altérité du patient et de la vulnérabilité que cette attitude entraîne pour le thérapeute. Elle n’hésite pas à se révéler dans ses blessures identitaires et dans sa honte de classe sociale d’origine pour explorer avec nous la pertinence analytique de cet aspect dynamique de l’expérience subjective et relationnelle. Elle met ainsi au défi le domaine analytique, et chacun de nous thérapeutes, de confronter nos désaveux des différences sociales, donc de notre altérité.

Vous pourrez vous inscrire et télécharger le texte à l’étude dans sa version originale et dans sa traduction en français (Merci à Monique Dubé!) dès le 30 septembre sur la page du 1er VI « Elizabeth Corpt » (à venir).

Ce Vendredi intersubjectif est reconnu par l’Ordre des psychologues du Québec pour 2½ heures de formation continue en psychothérapie (7½ heures pour l'ensemble des trois VI). No OPQ : RA03109-19.

9e Séminaire de Psychologie du soi intersubjective (PSI)
avec Annette Richard

Les concepts fondamentaux
de la Psychologie du soi intersubjective

Exceptionnellement le samedi 30 novembre 2019, de 9h30 à 12h
Au Centre St-Pierre, 1212 rue Panet, local 1205

Suivi, de 12h30 à 14h30, par la
15e Assemblée générale annuelle des membres du GEI

Cette année, pour la 4e année consécutive, nous vous proposons deux séminaires portant sur la psychologie du soi intersubjective (PSI) et ses concepts de base. Le 1er Séminaire PSI de l’année (et le 9e de la série) aura lieu exceptionnellement le samedi avant-midi 30 novembre afin de pouvoir tenir la 15e Assemblée générale annuelle qui suivra de 12h30 à 14h30. Le lunch sera offert gracieusement aux membres qui assisteront à l’AGA.

Connaître et intégrer un nouveau courant de la théorie psychanalytique telle que la psychologie du soi intersubjective peut représenter un défi de taille pour le clinicien plongé dans les problèmes cliniques quotidiens. Chaque théorie a son langage particulier, sa cohérence particulière, et le clinicien ne peut la faire sienne sans une exposition prolongée à celle-ci, en entrant en dialogue avec ses conceptions, ses métaphores, sa logique interne. En plus, la plupart des théories, tout comme la psychologie du soi intersubjective, sont en évolution constante. Qu’on soit novice ou expérimenté dans cette approche, il y a toujours quelque chose à apprendre à revisiter les concepts d’une théorie, leur évolution historique et leur cohérence interne.

Cette année, les 9e et 10e Séminaires PSI présentent les chapitres 1 et 2 du nouveau manuel édité par Hagman, Paul et Zimmermmann (2019) et intitulé : Intersubjective Self Psychology: A Primer.

Annette Richard et Jean-François Bernard se partageront la tâche d’enseignement de ces deux Séminaires PSI dont le 1er présentera une Introduction à la psychologie du soi intersubjective. Vous pourrez vous inscrire dès le 30 septembre prochain en allant sur la page du 9e Séminaire PSI.

Ce Séminaire PSI est en processus de reconnaissance par l’Ordre des psychologues du Québec pour 2½ heures de formation continue en psychothérapie (5 heures pour l'ensemble des deux Séminaires PSI).

Autres activités de l’année 2019-2020 au GEI

Réservez dès maintenant les dates des autres activités de l’année 2019-2020 dans votre agenda pour ne pas les manquer (agenda Google) :

  • Les deux autres Vendredi intersubjectif Elizabeth Corpt auront lieu les vendredis 31 janvier et 27 mars 2020 de 19h à 21h30.
  • Le 10e Séminaire PSI (le 2e de cette année-ci) avec Jean-François Bernard aura lieu le vendredi 28 février 2020 de 19h à 21h30.
  • Nous tiendrons le 16e colloque annuel du GEI le samedi 25 avril 2020 (le thème sera annoncé ultérieurement).
  • Le Souper-causerie fera encore partie de notre année d’activités le 5 juin 2020.
  • La 17e Conférence annuelle du GEI et l'Atelier clinique avec Elizabeth Corpt les 26 et 27 septembre 2020 termineront l’année (le titre de la conférence sera annoncé ultérieurement).

Autres rubriques

Adhésion au GEI

Vous pourrez faire votre adhésion pour l’année 2020 ou la renouveler, en ligne, à partir du lundi 30 septembre 2019. Cette adhésion vous accordera les privilèges de membre, notamment le tarif membre pour toutes les activités qui seront tenues en 2020, ainsi que l'accès à la section des membres du site internet.

Avez-vous répondu au

Sondage sur les activités du GEI?

Après 16 années d’existence, nous avons senti le besoin de faire le point avec vous. Nous souhaitons connaître... votre degré de satisfaction au sujet des diverses activités du GEI. Est-ce qu’elles répondent ou non à vos attentes, à vos intérêts, à vos besoins? Quels changements aimeriez-vous y voir?

Nous avons mis en ligne un court sondage avec des questions à choix multiples ainsi que des espaces où vous pouvez élaborer au besoin. Nous espérons que vous serez nombreux à y répondre. Si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous invitons à le remplir dès maintenant (la campagne se poursuivra jusqu’au 15 octobre). Les résultats seront analysés et présentés à l'Assemblée générale annuelle (AGA) de novembre prochain.

Le lien suivant vous mènera à un formulaire anonyme sur Google Forms : Sondage sur les activités du GEI.

Monique Dubé et Jean-François Bernard
Pour le CA du GEI

Activités internationales

Conférence annuelle de l'IAPSP

Du jeudi 17 au dimanche 20 octobre 2019, à Vancouver, Canada

La 42e Conférence annuelle de l'International Association for Psychoanalytic Self Psychology (IAPSP), dont le GEI est membre institutionel, aura pour thème : Engaging Difference and Sameness: Pathways to Empathic Dialogue. J’ai l’honneur de la co-présider avec Max Sucharov de Vancouver. Plusieurs membres du GEI y seront encore cette année!

Conférence annuelle de l'IARPP

Du jeudi 18 au dimanche 21 juin 2020, à Los Angeles, É-U

La 18e Conférence annuelle de l'International Association for Relational Psychoanalysis and Psychotherapy (IARPP) aura pour thème : Expanding our Clinical Experiences: The Spoken, Unspoken, and Unspeakable in Relational Psychoanalysis and Psychotherapy.

Au plaisir de vous revoir nombreux à la Conférence annuelle le 28 septembre, au 1er VI « Elizabeth Corpt » le 8 novembre, ainsi qu’au 9e Séminaire PSI et à la 15e AGA le 30 novembre prochain!

Collégialement vôtre,

Annette Richard, L.Ps.
Présidente du CA

Au nom du CA : Jean McComber, trésorier, Monique Dubé, secrétaire, Sylvie Ledoux, coordonnatrice, Jean-François Bernard, webmestre, et Richard Langevin, administrateur.

Pour éviter que les envois du GEI ne se retrouvent avec votre courrier indésirable (SPAM), il est possible d'ajouter jfbernard@aei.ca à votre carnet d'adresses ou à la liste des expéditeurs approuvés. Si cet envoi vous a été transféré par un collègue et que vous souhaitez plutôt vous abonner, veuillez nous écrire à envois@intersubjectivite.com en inscrivant « Abonnement » à la ligne « Objet » du message et en indiquant votre nom dans le corps du message. Si vous préférez ne plus recevoir les envois du GEI, veuillez répondre à cet envoi en inscrivant « Désabonnement » à la ligne « Objet » du message. Pour nous faire part d'un changement d'adresse courriel, veuillez répondre à cet envoi à partir de votre nouvelle adresse (ou nous l'indiquer dans le corps du message) et inscrire « Changement » à la ligne « Objet » du message. Par souci de protection des renseignements personnels nous ne transmettons à quiconque les noms ou adresses courriel de notre liste d'envoi, et celle-ci n'est utilisée par le GEI qu'aux fins des objectifs définis par sa charte.