Vous êtes ici

GEI - Lettre du 2 septembre 2020

GROUPE D'ÉTUDE SUR L'INTERSUBJECTIVITÉ (GEI)
C.P. 31, succ. Ahuntsic, Montréal (Québec) H3L 3N5

Le 2 septembre 2020

Cher(ère)s collègues,

Notre 17e année d’existence en tant que groupe a été marquée par des moments particulièrement difficiles alors que nous avons fait face à l’impact du COVID-19 sur nos vies personnelles, les vies de nos patients, sur notre pratique et sur notre communauté professionnelle. De plus, cette pandémie a exposé de manière brutale et explicite les profondes inégalités entre les êtres humains lesquelles sont la source de souffrances multiples. Nous ne sommes pas tous « également » affectés et les conséquences de cette pandémie ne seront pas « également » distribuées. Plusieurs se sont exprimés à ce sujet sur la Liste de discussion du GEI, un lieu d’échange qui nous a soutenu au début de notre confinement.

Le GEI a été affecté par l’annulation de nos rencontres de groupe où nous pouvions mettre en commun nos expériences de thérapeute et apprendre ensemble. De même, la réflexion autour de l’évolution du GEI a été interrompue. Au CA, il ne nous a pas semblé possible et pertinent de poursuivre cette démarche au milieu de l’incertitude qui règne sur tout projet futur quel qu’il soit. Cependant, nous avons planifié une 18e année avec un minimum d’activités que nous tiendrons en ligne tant que la situation nous empêchera de nous rencontrer en personne.

Aussi, nous sommes très heureux d’annoncer que la 17e Conférence annuelle du GEI aura lieu malgré tout. Nous prévoyons même une 18e conférence en septembre 2021 avec nul autre que Steven Stern, PsyD, psychanalyste et auteur bien connu de Needed Relationships and Psychoanalytic Healing. Nous tiendrons donc, fort probablement, nos trois « Vendredis intersubjectifs » (VI) traditionnels sur Zoom où nous discuterons des publications de ce conférencier traduites en français,

De plus, l’IAPSP, ayant annulé son congrès international prévu en octobre 2020, a organisé une série de conférences en ligne, dont le premier nous offre l’interprétation simultanée en français disponible en temps réel et sans frais additionnels. C’est une occasion unique pour vous d’entendre des cliniciens hors pairs discuter de leur pratique et vous pourrez y assister en ligne de chez-vous.

Voici donc les renseignements sur toutes ces activités qui vous sont offertes en ligne. En vous inscrivant, vous vous assurez de recevoir par courriel le lien Zoom pour vous brancher sur l’événement et des informations sur la procédure.

En webdiffusion directe
et en format de 4h

17e Conférence annuelle du GEI,
avec Elizabeth Corpt
, MSW, LICSW

Entre générosité et réserve thérapeutiques : le défi d’un équilibre
(Therapeutic Generosity and Reserve: Holding Both in our Work)

Le samedi 26 septembre 2020, de 9h à 13h

Nous couronnons notre année par la 17e Conférence annuelle du GEI avec Madame Elizabeth Corpt, psychanalyste et co-rédactrice avec moi du périodique de l’IAPSP, Psychoanalysis, Self and Context. Cette conférence se tiendra en ligne et vous pourrez y assister de chez-vous. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous avez jusqu’au 12 septembre pour vous inscrire en ligne à tarif préférentiel. L’inscription après cette date reste possible au tarif régulier. La conférence aura lieu en anglais et la traduction simultanée en français sera disponible en ligne en temps réel.

Nous vous invitons chaleureusement à vous inscrire et à inviter vos collègues à nous rejoindre le 26 septembre prochain pour entendre et dialoguer avec cette excellente conférencière.

Pour plus d’informations et pour vous inscrire, visitez la page de cette 17e Conférence annuelle du GEI.

Cette activité est reconnue par l’Ordre des psychologues du Québec pour 4 heures de formation continue en psychothérapie. No OPQ : RA03280-20.

Également en webdiffusion directe

Atelier clinique
avec Elizabeth Corpt
, MSW, LICSW

Le samedi 17 octobre 2020, de 10h à 13h

Le traditionnel atelier clinique, tellement apprécié de nos membres, aura également lieu en ligne sur Zoom avec notre conférencière invitée, trois semaines après la conférence. Un membre du GEI a généreusement accepté d’être le présentateur d'une histoire clinique qui sera supervisée et discutée par Elizabeth. L’inscription à cette activité, limitée à 20 participants-es, est disponible sur la page de cet Atelier clinique. Il ne reste toutefois qu’une seule place disponible!

Conférences de l'International Association for Psychoanalytic Self Psychology (IAPSP)

En webdiffusion directe
et avec interprétation simultanée en français

International Conference Series
Première partie : Conférence des Ameriques

Présentation de cas
par Joye Weisel-Barth

Commentée par Cynthia Chalker, Amy Eldridge, Daniel Shaw et Gerard Webster,
et modérée par Steven Stern

Une démarche psychothérapeutique difficile en des temps difficiles :
apport spécifique de la psychologie du soi relationnelle
(A Challenging Treatment in Challenging Times: How Relational Self Psychology Helps)

Le samedi 24 octobre 2020, de 12h à 17h

Cette conférence d’une durée totale de cinq heures consiste en un récit clinique élaboré, offert par Joye Weisel-Barth, Ph.D., suivi des réactions à chaud de quatre psychanalystes commentateurs et d’une période ouverte aux participants, lesquels seront invités à communiquer leurs questions par la plateforme Zoom. La dernière heure et demie est réservée à un échange entre participants répartis en petits groupes Zoom pour discuter de l’ensemble en anglais, en français ou en espagnol avec l’aide d’un animateur.

Un service d’interprétation simultanée vers le français et l’espagnol est offert sans frais supplémentaires pour la présentation clinique, les commentaires et la période de questions. Vous n’avez pas besoin d’être membre de l’IAPSP pour vous inscrire, mais le tarif non-membre est plus élevé (95$US vs 75$US). Assurez-vous d'inscrire cette date à votre agenda!

Pour plus d’informations et pour vous inscrire, rendez-vous à la page de cette première de trois conférences internationales sur le site de l'IAPSP.

À venir :

Deuxième partie : Europe, Moyen-Orient, Afrique du sud
Troisième partie : Région du Pacifique (Asie, Australie, Nouvelle-Zélande)

La participation à cette conférence présentée par l’IAPSP donne droit à 5 heures de formation continue en ligne hors-Québec pour votre dossier à l’OPQ.

Les activités du GEI pour l'année 2020-2021

Cette année, notre conférencier invité en septembre 2021, sera Dr Steven Stern, un clinicien et auteur bien connu qui pratique à Portland, Maine. Celui-ci a beaucoup contribué à la littérature psychanalytique contemporaine en portant un intérêt particulier à l’intégration théorique. Comme par les années passées, nous aurons 3 rencontres (VI) d’étude et d’échanges autour de ses publications.

Veuillez noter que l'heure du début des activités en ligne du vendredi soir de la prochaine année sera la même, soit à 19h, mais elles se termineront une demi-heure plus tôt, soit à 21h.

Le processus de reconnaissance par l'OPQ de cette série d’activités à titre de formation continue en psychothérapie est actuellement en cours.

16e AGA des membres du GEI le samedi 21 novembre 2020, de 10h30 à 12h30

Cette activité annuelle obligatoire pour notre groupe se tiendra également en ligne sur Zoom et nous espérons que vous y assisterez nombreux puisqu’elle ne vous obligera pas à vous déplacer. Nous y discuterons, entre autres, de l’avenir du GEI étant donné les circonstances qui nous affectent tous. Trois des membres du CA atteignent la fin de leur mandat de deux ans : Jean-François Bernard, Monique Dubé et moi-même, et nous devrons voir à combler ces postes. Nous tirerons au sort notre prix de participation : deux séries des quatre numéros du périodique Psychoanalysis, Self and Context de l’année.

1er Vendredi intersubjectif (VI)
Steven Stern

Pensée holistique et action thérapeutique

Le vendredi 4 décembre 2020, de 19h à 21h
En webdiffusion directe sur la plateforme Zoom

L’année 2020-2021 sera donc l’année « Steven Stern » au GEI et nos séminaires seront des webinars sur Zoom!

Cette année, le thème général des VI est le suivant : Les formes de relation « nécessaire » et l’action thérapeutique. La plupart d’entre nous, thérapeutes d’approche relationnelle, reconnaîtrons que le but pragmatique de notre travail consiste à donner à chacun de nos patients, l’aide spécifique qui les amène au plus près de leurs objectifs thérapeutiques et développementaux, explicites et implicites. De plus, aucune relation thérapeutique n’est semblable. Un corollaire de cette prémisse veut que tout principe général d’action thérapeutique ne peut être considéré comme étant applicable dans la majorité des cas de la même manière que dans les contextes relationnels où le théoricien l’a énoncé originellement. Dans la mesure où cela est vrai, comment devons-nous porter nos diverses théories d’action thérapeutique et les appliquer en tant que clinicien? Si nous croyons que c’est la relation dans sa totalité qui est curative, comment la mettre en oeuvre et en rendre compte sans réduire sa complexité?

Dans cette perspective, et en s’inspirant des travaux de Louis Sander (1998, 2006), Steven Stern (2017a) propose un concept d’action thérapeutique plus holistique, « la relation nécessaire » (needed relationship) qu’il définit comme suit : « les compréhensions et les formes d’implications relationnelles uniques et changeantes que nous co-créons avec nos patients, à la fois dans le moment présent thérapeutique et cumulativement à travers le temps » (p. 91). Les principes de spécificité de reconnaissance et de connexion, d’ajustement relationnel progressif, de moments de rencontre, et autres que Stern (2017a, 2017b) propose, met de la chair sur les principes abstraits de la théorie des systèmes dynamiques non-linéaires en les traduisant en termes phénoménologiques du thérapeute au travail et en les illustrant par de nombreux récits cliniques. L’œuvre de Steven Stern peut inspirer les thérapeutes une plus grande liberté disciplinée dans leurs tentatives de rencontrer chacun de leurs patients où ils se situent en puisant dans les nombreuses et diverses théories disponibles sans être contraints par les prescriptions de chacune.

Vous pouvez vous inscrire et télécharger le texte à l’étude dans sa version originale et dans sa traduction en français (merci à Jean McComber et Annette Richard!) probablement dès le 30 septembre sur la page à venir du 1er VI Steven Stern.

Ce Vendredi intersubjectif est en processus de reconnaissance par l’Ordre des psychologues du Québec pour 2 heures de formation continue en psychothérapie (6 heures pour l'ensemble des trois VI).

Autres activités de l’année 2020-2021 au GEI

Réservez dès maintenant les dates des autres activités de l’année 2020-2021 à votre agenda afin de ne pas les manquer. Les deux autres Vendredis intersubjectifs Steven Stern auront lieu les vendredis 5 février et 9 avril 2021 de 19h à 21h.

Le colloque annuel traditionnel n’aura pas lieu cette année, et nous déciderons plus tard de la tenue possible d’un souper-causerie. Les dates de la 18e Conférence annuelle du GEI et de l’Atelier clinique avec Steven Stern seront annoncées ultérieurement, de même que le titre et la modalité/le lieu.

Deux recherches en psychothérapie

Le GEI vous encourage à vous porter volontaire en tant que sujet de ces études si vous correspondez aux critères de sélection. Nous avons à cœur de soutenir les doctorant(e)s qui contribuent aux connaissances dans notre approche thérapeutique.

Le GEI invite les psychologues à prendre connaissance de l’invitation d’une doctorante de l’Université de Sherbrooke, Simonne Couture, à participer à sa recherche intitulée Mise en sens du traumatisme vicariant chez les psychologues : Regards sur le ‘Nous’ intersubjectif, dirigée par Marie Papineau, Ph.D. En cliquant sur le titre, vous aurez accès à une description plus détaillée de l’étude dans sa lettre d’invitation.

Le GEI invite les psychologues à prendre connaissance de l’invitation d’une doctorante de l’UQAM, Valérie Briançon, à participer à un projet de recherche qui s’intéresse à L’expérience du travail des psychologues qui côtoient les hommes suicidaires, dirigé par Marc-Simon Drouin et Janie Houle. En cliquant sur le titre ci-dessus, vous aurez accès à une description plus détaillée de cette recherche et de son recrutement.

Nous espérons que vous continuerez à bien vous porter.

Cordialement et solidairement,

Le CA du GEI

Annette Richard, présidente; Jean McComber, trésorier; Monique Dubé, secrétaire; Sylvie Ledoux, coordonnatrice; Jean-François Bernard, webmestre; Richard Langevin, administrateur; et Gabrielle Bélanger-Dumontier, administratrice.

Pour éviter que les envois du GEI ne se retrouvent avec votre courrier indésirable (SPAM), il est possible d'ajouter jfbernard@aei.ca à votre carnet d'adresses ou à la liste des expéditeurs approuvés. Si cet envoi vous a été transféré par un collègue et que vous souhaitez plutôt vous abonner, veuillez nous écrire à envois@intersubjectivite.com en inscrivant « Abonnement » à la ligne « Objet » du message et en indiquant votre nom dans le corps du message. Si vous préférez ne plus recevoir les envois du GEI, veuillez répondre à cet envoi en inscrivant « Désabonnement » à la ligne « Objet » du message. Pour nous faire part d'un changement d'adresse courriel, veuillez répondre à cet envoi à partir de votre nouvelle adresse (ou nous l'indiquer dans le corps du message) et inscrire « Changement » à la ligne « Objet » du message. Par souci de protection des renseignements personnels nous ne transmettons à quiconque les noms ou adresses courriel de notre liste d'envoi, et celle-ci n'est utilisée par le GEI qu'aux fins des objectifs définis par sa charte.